Bijoux en NACRE ABALONE et FOSSILES

Nouveaux produits

Promotions

Bijoux en NACRE ABALONE et FOSSILES

L'ormeau (ou ABALONE qui est en fait la dénomination anglaise) appartient au genre Haliotis qui regroupe de nombreuses espèces de mollusques marins à coquille unique. On les trouve dans les eaux peu profondes du littoral. Ils vivent dans les eaux froides à tempérées et subtropicales des hémisphères Nord et Sud. On les nomme habituellement ormeau...

L'ormeau (ou ABALONE qui est en fait la dénomination anglaise) appartient au genre Haliotis qui regroupe de nombreuses espèces de mollusques marins à coquille unique. On les trouve dans les eaux peu profondes du littoral. Ils vivent dans les eaux froides à tempérées et subtropicales des hémisphères Nord et Sud. On les nomme habituellement ormeau ou oreille de mer, et, depuis la vulgarisation de la cuisine chinoise, « abalone ». Il appartient à la famille des gastéropodes prosobranches. Ce sont des animaux qui vivent accrochés aux rochers, les adultes choisissant une zone peu profonde où le courant ou les vagues oxygènent suffisamment l'eau et ne se déplacent presque plus durant leur croissance. Ils se nourrissent d'algues qu'ils râpent sur la roche, de morceaux de laminaires, mais aussi de particules végétales en suspension dans l’eau. La larve forme d'abord une fine coquille transparente, dont une extrémité est enroulée sur elle même en forme d'escargot. A ce stade elle fuit la lumière et ne sort que la nuit pour se nourrir. Elle se transforme peu à peu en animal à coquille dure en 10 à 12 mois environ (la coquille mesure alors 1 cm de long). la face interne de la coquille de l'ormeau est nacrée et irisée, d'un éclat vert, bleu ou rose iridescent. Elle possède généralement la particularité de présenter une succession d'orifices alignés. Dans la nature, elle se couvre rapidement d'algues et divers organismes marins, ce qui permet à l'animal de se camoufler sur le substrat.

Détails

Bijoux en NACRE ABALONE et FOSSILES Il y a 18 produits.

Sous-catégories

  • Les boucles d'oreilles

    LES AMMONITES forment une sous-classe éteinte des mollusques céphalopodes. Elles se caractérisaient par une coquille univalve plus ou moins enroulée dont seule la dernière loge était occupée par l'animal, les autres loges servent à contrôler sa flottaison. Leurs fossiles sont considérés comme d'excellents marqueurs chronologiques. Certaines ammonites peuvent faire 2 mètres de diamètre. Leur nom est lié à la forme spiralée de leurs coquilles fossilisées qui évoquaient pour les anciens les cornes de béliers. Les formes les plus courantes, et les plus connues, de coquilles d'ammonites sont dites planispiralés, ou parfois monomorphes : le tube s'enroule autour de lui même dans un seul plan. On retrouve actuellement des formes proches chez le nautile.

    L'ABALONE est une espèce de mollusque marin à coquille unique, qu'on trouve dans les eaux peu profondes du littoral. Ils vivent dans les eaux froides à tempérées et subtropicales des hémisphères Nord et Sud. On les nomme habituellement ormeau ou oreille de mer, et, depuis la vulgarisation de la cuisine chinoise, « abalone » (qui est en fait la dénomination anglaise).

    LA NACRE est le revêtement intérieur de certaines coquilles de mollusque, composé de cristaux d'aragonite et de conchyoline, aux reflets irisés. C'est un produit recherché depuis longtemps pour la décoration, la marqueterie, la confection de bijoux ou de boutons, au point que certains coquillages tels que les ormeaux ont localement disparu. Certains sont élevés pour la nacre. la nacre résiste mieux aux acides que la coquille et se reconstitue lorsqu'elle est percée ou abîmée chez le coquillage vivant. Lorsqu'un élément étranger irritant entre dans la coquille de ces mollusques, ceux-ci secrètent également de la nacre couche après couche tout autour afin de s'en protéger, formant ainsi une (ou plusieurs) perle(s). Contrairement aux autres couches de la coquille, la nacre est synthétisée par le mollusque tout au long de sa vie.

  • Les colliers / Pendentifs

    LES AMMONITES forment une sous-classe éteinte des mollusques céphalopodes. Elles se caractérisaient par une coquille univalve plus ou moins enroulée dont seule la dernière loge était occupée par l'animal, les autres loges servent à contrôler sa flottaison. Leurs fossiles sont considérés comme d'excellents marqueurs chronologiques. Certaines ammonites peuvent faire 2 mètres de diamètre. Leur nom est lié à la forme spiralée de leurs coquilles fossilisées qui évoquaient pour les anciens les cornes de béliers. Les formes les plus courantes, et les plus connues, de coquilles d'ammonites sont dites planispiralés, ou parfois monomorphes : le tube s'enroule autour de lui même dans un seul plan. On retrouve actuellement des formes proches chez le nautile.

    L'ABALONE est une espèce de mollusque marin à coquille unique, qu'on trouve dans les eaux peu profondes du littoral. Ils vivent dans les eaux froides à tempérées et subtropicales des hémisphères Nord et Sud. On les nomme habituellement ormeau ou oreille de mer, et, depuis la vulgarisation de la cuisine chinoise, « abalone » (qui est en fait la dénomination anglaise).

    LA NACRE est le revêtement intérieur de certaines coquilles de mollusque, composé de cristaux d'aragonite et de conchyoline, aux reflets irisés. C'est un produit recherché depuis longtemps pour la décoration, la marqueterie, la confection de bijoux ou de boutons, au point que certains coquillages tels que les ormeaux ont localement disparu. Certains sont élevés pour la nacre. la nacre résiste mieux aux acides que la coquille et se reconstitue lorsqu'elle est percée ou abîmée chez le coquillage vivant. Lorsqu'un élément étranger irritant entre dans la coquille de ces mollusques, ceux-ci secrètent également de la nacre couche après couche tout autour afin de s'en protéger, formant ainsi une (ou plusieurs) perle(s). Contrairement aux autres couches de la coquille, la nacre est synthétisée par le mollusque tout au long de sa vie.

par page
Résultats 1 - 12 sur 18.
Résultats 1 - 12 sur 18.